Pourquoi choisir l’acupuncture à Genève?

Choisir l’acupuncture est souvent une alternative choisie quand les autres médecines ou thérapies alternatives n’ont pas été très concluante.

En effet, il est difficile de croire que de petites aiguilles plantées ici et là sur le corps puissent donner des résultats aussi bluffants et rapides.

Dans le cadre de ma formation, j’ai dû me piquer moi-même et lors d’une petite conjonctivite, j’ai été surprise que mes démangeaisons disparaissent 30 secondes à peine après m’être plantée des aiguilles. Dès lors, j’essaie d’utiliser mes aiguilles ou mes ventouses quand cela est possible.

Avec un peu plus d’expérience, j’apprécie de plus en plus l’acupuncture. En effet, cette technique va stimuler les ressources du corps pour augmenter ses propres défenses naturelles ou réduire ses réactions.

J’aime cette idée de booster les énergies internes pour retrouver l’équilibre sans apport extérieur.

L’acupuncture agit sur plusieurs niveaux. Mais pour l’instant, j’ai plus d’expériences au niveau physique avec les douleurs ou les émotions.

Choisir les aiguilles pour se faire soigner n’est pas forcément le premier choix à cause de la crainte des douleurs qu’elles puissent occasionner. Néanmoins, après un essai passé dans de bonnes conditions, on se rend vite compte que cette douleur n’est pas si  importante. On peut même s’étonner de ne pratiquement rien sentir. La piqûre est souvent comparée à celle d’un moustique, mais une fois installée, on l’a déjà oubliée.

L’autre avantage est qu’aucun élément étranger ne reste dans le corps. Les personnes souffrant d’allergies ou d’intolérances avec certaines substances peuvent sans grands risques avoir recours à l’acupuncture.

Parfois, nous pouvons ressentir quelques inconforts. Pour une femme, cela pourrait être des pertes blanches trop abondantes.  En écartant, les causes extérieures, la médecine occidentale n’aurait pas de traitement spécifique. Avec les principes de la médecine traditionnelle chinoise, on peut identifier le déséquilibre et rectifier ses pertes gênantes sans gravité.

Pour terminer, l’acupuncture pratiquée en complément d’un traitement médicamenteux déjà en place peut aider à mieux supporter les effets secondaires ou d’accélérer la guérison.

Étonnamment, Genève est le canton de Suisse où le choix pour trouver son acupuncteur est la plus importante de Suisse. Est-ce son aura international? Néanmoins, c’est une bonne nouvelle car, nous n’avons pas besoin d’allez en Asie ou un quartier chinois pour trouver de bons praticiens.

Le bouche à oreille est la meilleur source pour choisir son acupuncteur. Il faut toujours se fier à son instinct et son bon sens. Parfois les titres ou les tarifs sont trompeurs et chaque praticien a son style, son « école ».