Conférence du 7 octobre 2017 à Genthod

Lors de cette seconde édition du Salon Art de Vie et Santé Globale organisé par Anne-Virginie Lucot, www.terressenciel.ch et Cristina Dellamula , www.harmonianova.comTerre, les conférences du jour ont été filmées puis montées par les bénévoles étudiants en audio-visuels.

Je profite aussi  ici pour remercier chaleureusement toute l’équipe d’organisation, les exposants et les visiteurs pour la bonne ambiance et la bienveillance tout au long de cette magnifique journée.

Les vidéos sont finalisées et disponibles, voici ma présentation avec démonstration live.

Deux personnes ont bien voulu se prêter au jeu. 

La première dame avait une tension récurrente sur le haut des épaules touchant aussi les vertèbres. La diminution de la douleur a été de 50% avec 3-4 aiguilles sur la cheville et le scalp.

La deuxième dame a eu un « coup du lapin » 4 jours auparavant et avait une douleur continue depuis sur l’arrière du crâne. En mettant 3 aiguilles sur un poignet, la douleur a fortement diminuer. Comme la zone piquée n’était pas gênante pour se déplacer, je lui ai proposé de les garder plus longtemps pour que le travail se fasse mieux.

« Le corps utilise les aiguilles pour s’équilibrer.
Quand il a en assez, il les pousse dehors. »

Environ 1h après les 3 aiguilles sont tombées et la dame n’avait plus du tout mal d’un côté et une gêne insignifiante restait de l’autre.

 

Lors de la première édition, une dame qui était arrivée en fin de journée a bien voulu tester la méthode d’équilibre. Elle avait son bas du dos régulièrement bloqué et ce malgré plusieurs séances chez un ostéopathe. Avec 2-3 aiguilles sur le scalp, la douleur et la mobilité du dos étaient retrouvée instantanément. En mode démonstration, la rétention des aiguilles est d’une quinzaine de minutes pour que mon geste soit un plus utile même si l’effet est instantané, le corps doit aussi « s’imprégner » du traitement.

Une année plus tard, la dame me recontacte car son mal de dos est revenu très intense mais que depuis ma séance de démonstration, elle n’a pas eu besoin de retourner chez un thérapeute pour son problème du bas du dos!

Moralité: la puissance de la méthode d’équilibre est insoupçonnée mais pour éviter de retourner à un état critique, il vaut mieux refaire une séance de maintien dès les premiers signes de douleur. A priori, 6-9 mois après la dernière séance « sans rechute » est un bon moyen pour préserver une bonne santé.