une aiguille oubliée ?

En regardant mes statistiques, je vois ces mots recherchés « une aiguille oubliée ». Je trouvais cela curieux car cette recherche ne venait pas de Suisse… Bref, quoiqu’il en soit, une aiguille d’acupuncture oubliée, est-ce dangereux ?

Au vue de la taille et du diamètre des aiguilles standards, il n’y a vraiment pas de risque.

Pour vous donner une idée voici la taille d’une aiguille standard, on la voit à peine et la partie qui entre dans le corps, le diamètre est comparable à un cheveu humain.

Néanmoins, si par distraction à cause d’une conversation passionnée avec votre thérapeute, celui-ci oublie de vous enlever une aiguille, dans 90% des cas, vous la remarquez dès votre premier mouvement pour descendre de la table.

Si malgré cela, vous rentrez chez vous et que vous sentez une gêne, picotement, vous pouvez sans problème vous l’enlever tout seul ou par une autre personne.

L’important dans le retrait d’aiguille ou une écharde c’est de la sortir dans le sens de l’insertion. Si elle reste un peu « agrippée » il suffit de masser doucement autour de l’aiguille pour détendre les muscles. Si après le retrait, le trou saigne il suffit de presser avec de la ouate pour l’arrêter. Vous pouvez éventuellement désinfecter la petite plaie.

Les complications possibles viennent d’aiguilles de mauvaise qualité qui se casserait au niveau de la racine.

Dans ce cas-là, le corps de l’aiguille se trouve  à l’intérieur et il n’y a plus de manchon pour la sortir. Ce cas extrême et très rare nécessite une petite intervention pour inciser et récupérer le corps de l’aiguille.

Mon conseil : attendez que votre thérapeute vous dise qu’il ait enlevé toutes les aiguilles pour bouger et vérifier par vous même que vous n’en n’ayez plus.

Très souvent, mes patients bougent avant que j’aie fini de toutes les enlever. En effet, à la fin du traitement, certaines sont tellement discrètes que les patients les oublient car elles ne gênent pas la mobilité.

Un bon thérapeute vous dira toujours quand il a retiré toutes les aiguilles et que vous pouvez vous lever. Ecoutez votre thérapeute et vérifier par vous-même que « tout est en ordre » sur vous.

Cette vérification n’est pas une marque de méfiance mais plutôt une prise en charge de votre bien-être et une responsabilisation de votre traitement.

 

 

Publicités