Croyances Fréquentes sur l’Acupuncture (7)

#1 L’acupuncture fait mal.

Oui et NON  🙂 , il existe différentes variantes d’acupuncture associée à un pays ou une technique bien particulière. La plus connu est la « traditionnelle » chinoise avec des aiguilles de toutes tailles (diamètres et longueurs) avec des techniques particulières classiques, chauffée avec moxa, etc.

L’acupuncture japonaise se caractérise par des aiguilles très fine et tranchante dont l’insertion se fait à l’aide d’un tube. C’est a priori moins douloureux à l’insertion mais les risques d’hématomes sont plus élevé mais néanmoins sans danger.

L’acupuncture coréenne se distingue par de petites aiguilles insérées avec un instrument dans les mains.

Pour résumer, l’acupuncture ne fait pas mal. Ça pique le temps que la pointe traverse la peau, puis après on l’oublie. Il est possible que des praticiens stimulent les aiguilles pour renforcer le traitement, mais cette sensation « Deqi », appréciée chez certain et redoutée chez d’autre, n’est que passagère. Elle n’est pas toujours nécessaire pour sentir les bénéfices d’un traitement.

#2 L’acupuncture est seulement pour les « hippies ».

L’acupuncture est pour tout le monde. Il n’est pas nécessaire d’y croire pour que cela fonctionne. Si cette médecine a perduré depuis 2500 ans au moins, c’est qu’elle est efficace. Malgré son ancienneté, les écrits fondamentaux servent toujours de base pour les développements modernes de techniques d’acupuncture. Très souvent, on ne fait que redécouvrir un savoir oublié.

#3 L’acupuncture traite seulement les douleurs.

L’acupuncture est incroyablement efficace pour les douleurs. Plus elles sont récentes, plus le pronostic est bon. La douleur traitée n’est pas seulement physique. Les douleurs mentales ou psychique liées aux émotions peuvent très bien se traiter par acupuncture. Vous pouvez aussi traiter le stress, l’insomnie ou l’agitation mentale.

#4 L’acupuncture est juste un effet placebo.

Personnellement, je ne crois pas à l’effet placebo. Néanmoins, si c’était le cas mais qu’après un traitement par acupuncture vous vous sentez mieux, est-ce que le but n’est-il pas atteint?

#5 L’acupuncture est addictif.

L’acupuncture n’est pas addictif. Les traitements visent un soulagement avec un effet durable sur la douleur. Néanmoins, selon l’état de santé de certaines personnes avec une maladie chronique ou aggravation chronique de la zone douloureuse, il faudra maintenir un suivi régulier pour soulager le désagrément.

#6 L’acupuncture n’est pas hygiénique.

Pendant l’époque des Empereurs, l’acupuncteur « nettoyait » ses aiguilles avec sa salive.

Heureusement, de nos jours, les aiguilles sont beaucoup plus fines et technologiques. Pour être sûre à 100% sur la qualité des aiguilles, il est plus simple d’utiliser celles à usage unique et stérile.

La question reste en suspens sur le nettoyage de la peau avant insertion. En stage, on apprend toujours à essuyer la zone avec un tampon d’alcool. Néanmoins, cette pratique est plutôt faite pour « rassurer » les patients. En effet, la doctoresse allemande qui faisait les études avec moi me disait que ce « nettoyage », n’était pas utile car l’aiguille et le trou sont tellement fins et petits, que le trou se referme aussitôt après retrait.

Plusieurs études comparatives avec ou sans utilisation de tampon d’alcool montrent un risque d’infection quasi nul dans toutes les situations. Le seul cas qui justifierait vraiment un passage d’alcool, serait une peau visiblement sale.

Néanmoins, si cela vous rassure, je peux nettoyer les zones avec de l’alcool. Je le faisais systématiquement avant mon expérience humanitaire au Cambodge en 2016.

L’alcool qui assèche la peau, peut aussi irriter les peaux sensibles. Une sensation de brûlure peut être ressentie si la peau est encore alcoolisée lors de l’insertion d’aiguille.

L’autre point à être vigilant, c’est l’hygiène de votre acupuncteur. Avant chaque intervention, il devrait laver ses mains ou utiliser du gel désinfectant. Une pratique que je fais pour moi, en premier,  et aussi pour vous.

 #7 L’acupuncture va perturber mon traitement en cours.

Bien au contraire, l’acupuncture se marie très bien avec les autres thérapies allopathiques (médicaments, radiothérapie, chimiothérapies, …) ou plus physiques (ostéopathies, physiothérapies, …).

L’acupuncture peut dans un cas soulager les effets secondaires désagréables, voire diminuer les doses d’antidouleurs par exemple et dans l’autre détendre le corps pour faciliter le travail des thérapies manuelles comme l’ostéopathie.

Publicités